PARTAGER
engrenage

Communiqué de presse de Joëlle Melin

Davos : ils envisagent enfin les conséquences des mutations technologiques sur l’emploi !

Le 48ème Forum qui se tient à Davos, se penche tout particulièrement sur la 4 ème révolution industrielle. C’est-à-dire l’impact des changements radicaux que les nouvelles technologies vont imposer à nos vies personnelles et professionnelles.

Concernant notre vie personnelle, on ne compte plus les innovations qui ont bouleversé notre quotidien, parfois avec un apport de confort. Mais aussi celles qui font perdre nos repères – en particulier dans les rapports humains – ouvrent la porte à la mainmise d’un petit nombre – comme les GAFA – sur toutes nos données personnelles, révolutionnent notre alimentation etc.

Concernant notre vie professionnelle, un rapport du McKinsey Global Institut de décembre 2017, estimait entre 400 et 800 millions le nombre de personnes obligées de changer d’emploi dans les 10 ans à venir, soit 10 à 20 % de la population active mondiale. Emplois perdus malgré une bonne formation et l’expérience, mutation complète de certains métiers, comme les métiers de santé, disparition progressive des « cols bleus » au profit d’une augmentation – a priori temporaire – des « cols blancs »…

Face aux défis sociétaux et économiques de cette grande révolution industrielle, Joëlle Melin, membre de la Commission emploi du Parlement européen, rappelle que la récupération de nos souverainetés nationales, dans un cadre de coopérations internationales renforcées, est indispensable pour répondre efficacement à l’accélération du phénomène et ses potentielles dérives.