PARTAGER

Alors que les femmes peuvent à peine apprendre à conduire, l’Arabie Saoudite accorde la citoyenneté à un robot !

 

Le forum économique Future Investment Initiative, qui s’est déroulé du 24 au 26 octobre dernier à Ryad en Arabie Saoudite, a créé une certaine polémique non sans raison !

En effet, alors que la firme hongkongaise « Hanson Robotics », présentait Sophia, robot doté d’un visage féminin en silicone, non voilé et porteur d’expressions faciales surprenantes, ce robot a appris que le Royaume venait de lui accorder la citoyenneté Saoudienne. Ce à quoi Sophia a répondu être très honorée et fière de recevoir cette distinction unique… C’est historique d’être le premier robot au monde à être reconnu par une attribution de citoyenneté.

L’Arabie Saoudite tente, par cette opération de communication, de donner une image de modernité qui contraste sévèrement avec la réalité sociétale de ce pays ! 

Alors que le droit et l’émancipation des femmes est encore loin d’être une réalité puisqu’elles ont obtenu le droit de vote il y a seulement deux ans et le droit de conduire il y a seulement quelques semaines, il est tout de même stupéfiant de voir la citoyenneté saoudienne être attribuée à un robot féminin, actant ainsi de la condition « d’objet » des femmes saoudiennes ! Ceci, alors que l’Arabie saoudite a intégré récemment la Commission de la condition de la femme des Nations Unies !

De plus, cette attribution de citoyenneté est tristement ironique quand on connaît la situation des travailleurs étrangers dans ce pays, comparée à de l’esclavage moderne par les ONG et qui limite leurs droits comme celui de quitter le pays ou d’obtenir la nationalité ! 

Après l’adoption par le Parlement européen d’un texte visant à attribuer une personnalité juridique aux robots, cette nouvelle avancée risque bien d’ouvrir une boîte de pandore dont l’humain ne pourra se remettre !