Ils nous ont refusé le débat sur le virus Zika : ils...

Ils nous ont refusé le débat sur le virus Zika : ils sont désavoués par l’OMS

414
PARTAGER

A Strasbourg, ce lundi 1er février, à 17h j’ai demandé, au nom du groupe Europe des Nations et des Libertés, une modification de l’ordre du jour de la plénière, pour y introduire un débat d’urgence sur le virus Zika. Droite et gauche réunies l’ont refusé.

Pourtant l’Europe de l’Outre mer est déjà touchée par cette fièvre virale, aux conséquences encore mal connues. De plus, une des grandes responsabilités de  Bruxelles porte sur la santé publique.

Or la gestion calamiteuse de la crise Ebola par l’Oms et l’Union Européenne aurait du nous apprendre qu’il y a urgence à débattre.  C’est très exactement  ce vient  dire,  à 19h ce même jour, l’OMS elle même, en décrétant un état d’urgence absolue à l’échelon mondial.

Le faux attentisme des autres groupes a très mal masqué leur sectarisme  à notre égard, surtout  sur les sujets graves sur lesquels nous sommes en avant-garde. C’est stupide et irresponsable.
Que c’est triste d’avoir à se battre contre de tels adversaires.