L’APA aussi est touchée par la perte de la demi part...

L’APA aussi est touchée par la perte de la demi part par le conjoint survivant.

166
PARTAGER

La loi de finances 2008 avait prévu la disparition de la demi part fiscale, jusqu’alors réservée aux veuves et veufs de notre pays. Son impact final sur les impôts locaux, la redevance télévisuelle et autres avantages connexes (APA AAH…) éclate au grand jour en cet automne 2015.

Car il y a déjà plusieurs années que nos ainés sont pénalisés : le taux d’imposition, calculé à partir du plafond de ressources, conditionne l’attribution de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie. Ils sont donc nombreux ceux qui, en sus de leur peine et leur solitude, doivent faire face à une insuffisance d’aide humaine et technique, au moment même où ils en ont le plus besoin. Aujourd’hui c’est l’Allocation Adulte Handicapé, qui est sur la sellette

Supprimer une demi part au motif qu’un des membre du couple est décédé est stupéfiant. La richesse d’un pays se bâtit sur une famille, dont l’un ou les deux travaillent pour la prospérité nationale et dont les enfants assurent les richesses futures. Pour être logique, il faudrait alors rendre la totalité de sa retraite au conjoint survivant, et non une réversion de la moitié du montant !!!

Le Dr Joëlle MELIN, s’indigne de ces dispositifs qui sont l’exemple même d’une gestion budgétaire UMPS : Sarkozy a laissé une bombe à retardement. Macron s’est bien garder de la désamorcer. Soit par incompétence, soit par volonté d’atteindre une fois de plus les classes moyennes fiscalement contrôlables et les faibles, en leur modifiant leur plafond de ressource. Alors même que des populations incontrôlables fraudent en permanence sur le niveau de leurs propres ressources pour obtenir des avantages, pour lesquels ils ne cotisent pas.