PARTAGER

La loi Touraine dite de « modernisation » revient en dernière lecture à l’Assemblée Nationale. Malgré les amendements, elle est toujours porteuse des mêmes dangers. Au premier rang duquel, la disparition de la médecine libérale à la Française, du fait de la toute puissance des Agences Régionales de la Santé. A coup de contraintes et d’interdits, ces dernières limiteront la liberté d’installation des médecins et conditionneront leur statut d’exercice.

La loi installera le tiers payant généralisé, dispositif digne du Moyen âge à l’ère du numérique. Elle territorialisera les activités libérales mais aussi hospitalières, au rythme de la régionalisation de la santé, qui signe la fin de la Solidarité Nationale. Ainsi, loin de moderniser, nous assisterons à une régression en créant, comme Espagne et en Italie, les conditions des plus grandes inégalités territoriales sanitaires.

Le Docteur Joëlle MELIN, au nom du Front National, dénonce depuis plus de 20 ans cette évolution rampante au fil des lois Bertrand, Douste Blazy, Bachelot, qui aujourd’hui arrive à son terme.

Demain, avec Marine le Pen, tout sera fait pour stopper puis inverser cette planification à outrance qui dans un deuxième temps permettra de livrer clé en mains notre système de santé à des grands groupes privés. Ces derniers ne sont intéressés que par le profit et non par les intérêts des usagers ou des acteurs de terrains.

Dr J. MELIN
Eurodéputée
En charge de la santé et de la protection sociale auprès de Marine LE PEN