PARTAGER
système de navigation

Panne de GALILEO : Doit-on s’inquiéter ?

Pour une fois, la Commission européenne a réagi très vite à la demande de notre commission Industrie, Recherche et Energie (ITRE).

En séance à Bruxelles, les Députés ont été informés moins de 8 jours après la panne du système de radionavigation Galileo, équivalent européen du GPS.

Cette panne de 6 jours aurait eu peu de conséquences visibles, aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

Il n’en reste pas moins vrai qu’elle mérite toute notre vigilance, pour 2 raisons au moins :

          La première est que les explications qui nous ont été données, à savoir que la panne viendrait des équipements au sol, soit les 16 stations ou les 2 centres de contrôle, et non de la composante spatiale qui comprend 24 satellites, ont été très succinctes.

          La deuxième raison en est le contexte : à la fois celui d’un retard irrattrapable de l’Europe sur les Américains en matière d’internet, mais aussi du retard propre et des difficultés budgétaires du projet Galileo lui-même.

Malgré notre demande, il ne nous a pas été répondu clairement sur la fragilité interne du dispositif ou sur l’hypothèse d’une éventuelle cyber attaque.

Dans tous les cas, les conséquences sont majeures. Les deux systèmes de radioguidage européens (Galiléo et Egnos) ont déjà coûté 13 mds d’euros mais ont apporté en contrepartie une plus-value de 10% au PIB européen. Enfin, ce dispositif doit nous permettre d’échapper à la dépendance des Américains, des Russes ou des Chinois.

Joëlle MELIN et Thierry MARIANI, Députés de la commission ITRE, ne lâcheront rien sur ce sujet inquiétant.