PARTAGER

Réaction de Joëlle MELIN face à la crise sanitaire liée au Coronavirus qui s’apprête à frapper Mayotte !

Au début de cette deuxième semaine de confinement de la population, la propagation de l’épidémie du COVID-19 se poursuit. Pour autant, alors que les cas doublent en 4 jours en métropole, ces derniers ont été multipliés par 30 en une semaine dans le 101ème département français.

Ces chiffres sont d’autant plus inquiétants qu’ils doivent être lus en regard des capacités d’accueil des personnes infectées par le virus, mais surtout à l’aune des conditions de précarité dans lesquelles vivent une partie de la population et de l’existence de plusieurs milliers de clandestins vivant dans la promiscuité des plus grands bidonvilles d’Europe. Or, alors que la métropole dispose de 5000 lits de réanimation, Mayotte ne dispose quant à elle que de 16 lits de réanimation pour plus de 350 000 habitants. Ainsi, d’après la commission médicale d’établissement du centre hospitalier de Mayotte, ces lits seront saturés dans moins d’une semaine.

Pourtant, malgré la pénurie de lits, de masques et l’hécatombe qui s’annonce ainsi sur l’île mais également dans l’ensemble des territoires ultra-marins, les autorités n’ont prévu aucune mesure supplémentaire pour faire face à cette crise.

Face à ce constat alarmant, le Dr. Joëlle MELIN, Médecin spécialiste & Député français au Parlement européen demande instamment que les autorités françaises prennent la mesure des graves difficultés qui touchent Mayotte et l’ensemble des départements d’outre-mer. Il est urgent que des moyens sanitaires tant matériels qu’humains soient envoyés dans ces territoires afin que les ultra-marins ne soient pas les laissés pour compte du COVID-19 et bénéficient d’une sécurité sanitaire identique à celle dont bénéficient les métropolitains !