J’ai présenté au Parlement européen un rapport sur les nouvelles mobilités. Celles-ci se sont substituées au couple transports-infrastructures pour désigner les déplacements. Au-delà du changement de terminologie, c’est une nouvelle approche qui est revendiquée pour répondre aux limites des offres individuelles et collectives ainsi qu’aux conséquences, en particulier sur le climat, des modes actuels de transports.
Cette approche s’appuie sur les transitions numériques et énergétiques pour proposer des solutions décarbonées et une optimisation des systèmes de transport par l’information, l’intermodalité et l’autopartage. : une ère nouvelle.

RAPPORT : LES NOUVELLES MOBILITÉS