Les dangers du fructose !

Les dangers du fructose !

167
PARTAGER

Question du Dr Joëlle MÉLIN

Les cas de diabète ne cessent d’augmenter. L’utilisation d’édulcorants, dont les effets sur la santé sont discutés, n’apparaît pas comme une solution pérenne, dans la mesure où ces derniers n’ont pas tous les mêmes effets ni le même impact sur la santé. Depuis plusieurs années, le saccharose tend à être remplacé par du sirop de fructose.

Or, si le glucose et le fructose (sucres rapides) apportent le même nombre de calories, le fructose n’est pas métabolisé de la même manière. Alors que le glucose est contrôlé par l’insuline, le fructose n’est métabolisé que par le foie et sa consommation est associée à une augmentation des lipides et du cholestérol dans le sang, ainsi qu’à une accumulation de graisse hépatique (foie gras).

Pour autant, le règlement nº 536/2013 permet des allégations de santé (message qui affirme qu’un produit procure des bénéfices pour la santé) laissant penser que l’adjonction de fructose serait bénéfique pour la santé du fait de son faible impact sur la glycémie.

Aussi, compte tenu des risques sur la santé inhérents à une consommation élevée de fructose, la Commission entend-elle appliquer le principe de précaution et supprimer l’autorisation d’une allégation de santé au profit du fructose?

Réponse donnée par Mme Kyriakides au nom de la Commission

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) travaille actuellement sur une demande d’assistance scientifique des pays nordiques concernant la fixation des apports maximaux tolérables en sucres totaux, en sucres ajoutés et en sucres libres (EFSA-Q-2016-00414, M-2016-0136)[1], présentée en raison des dernières évolutions scientifiques survenues depuis la publication de l’avis de l’EFSA sur les glucides en 2010[2].

Ces travaux portent sur l’examen de différentes sources de sucres, dont le fructose, et de leurs effets sur la santé. L’EFSA devrait adopter son avis final en mars 2021 et la Commission tiendra compte de l’avis scientifique de l’EFSA dans ses décisions relatives à la gestion des risques, qui pourraient notamment inclure une réévaluation de l’allégation de santé concernant le fructose.

[1] De plus amples informations sont disponibles sur le site web de l’EFSA: http://registerofquestions.efsa.europa.eu/roqFrontend/mandateLoader?mandate=M-2016-0136

[2] «Scientific Opinion on Dietary Reference Values for carbohydrates and dietary fibre» (Avis scientifique sur les valeurs nutritionnelles de référence pour les glucides et les fibres alimentaires), https://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/pub/1462

MON COMMENTAIRE SUITE A LA RÉPONSE DE LA COMMISSION :

« Par sa réponse, la Commission européenne confirme nos inquiétudes quant aux dangers liés à une consommation accrue de fructose ! Il est urgent que les avis de l’EFSA soient publiés afin de modifier les recommandations actuelles et que la population européenne puisse prendre conscience de ces différents dangers et ainsi modifier certaines habitudes alimentaires néfastes pour la santé ! ».