Rapport pour un transport maritime plus propre et plus efficace

Description des amendements déposés par le Groupe Identité et Démocratie Ralph Horvath

La semaine dernière, nous apportions notre soutien à un avis en commission ENVI (Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire) en faveur d’un transport maritime plus propre et plus efficace. Nous avons cherché à défendre une position équilibrée entre :

  • Des objectifs économiques : tant pour les entreprises dépendant d’une mondialisation des échanges que pour l’ensemble des consommateurs européens, en ayant une attention particulière pour les insulaires et nos Régions Ultrapériphériques (dont la France d’Outre-mer)
  • Des enjeux environnementaux : tant pour la pollution atmosphérique impactant les riverains des zones portuaires que pour la préservation de la biodiversité maritime
  • Des problématiques d’emploi : tant pour le FRET que pour les croisiéristes, ainsi que pour toute la filière maritimo-portuaire et toute la chaîne logistique multimodale, dont dépend en grande partie le tissu économique bocco-rhodanien.

Pour ce faire, nous avons axé nos propositions sur des solutions innovantes : le développement des nouvelles technologies (Port Community System, Smart container) pour fluidifier l’activité, l’incitation aux scrubbers en circuit fermé qui stockent le souffre afin que celui-ci soit déchargé en zone portuaire dans des stations d’élimination, le soutien à toutes les énergies renouvelables applicables au secteur, même de transition, tout en proposant l’interdiction du « combustible de soute ».

Nous avons également souligné qu’il était essentiel de rester vigilant quant aux investissements étrangers dans les ports européens afin qu’il n’y ait ni distorsion de concurrence intra-européenne, ni impact écologique négatif. Il s’agit de garder la main sur des outils stratégiques pour l’économie des Etats européens.

For privacy reasons YouTube needs your permission to be loaded.
I Accept